Financements libyens: de nouvelles écoutes plombent Villepin et Djouhri

Par et

Selon une interception téléphonique de septembre 2016, Dominique de Villepin a demandé à l’intermédiaire Alexandre Djouhri de « clarifier l’origine des fonds » d’un virement reçu par sa société, Villepin International. Au cœur des interrogations : l’argent libyen qui lui a été reversé par Djouhri et les prestations de conseil de l’ancien premier ministre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ils t’ont cassé les bonbons combien de temps ? » questionne Alexandre Djouhri. « Ça n’a pas été long, répond Dominique de Villepin. Ça a duré deux heures et demie. Parce qu’il faut taper, il faut relire… Mais ça n’a pas été long. »