Un policier condamné pour des violences lors d’un contrôle routier

Par

Jeudi, le tribunal de Bobigny a condamné Fabrice B. à neuf mois de prison avec sursis et deux ans d’interdiction professionnelle pour avoir frappé un automobiliste au visage, le 31 décembre 2018. Et l’a relaxé dans une affaire antérieure, faute de preuves.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le prévenu brille par son absence. Espérant un cinquième report de son procès, déjà bouleversé par la grève des avocats et le confinement du printemps, le policier Fabrice B., 34 ans, s’est envolé pour le Sahel où il participe à l’opération Barkhane, aux côtés de l’armée française dont il a lui-même fait partie. Son avocat insiste. Mais le tribunal correctionnel de Bobigny décide de le juger quand même, jeudi 5 novembre.