Des médecins dérapent sur Facebook sous couvert d’humour carabin

Par

Des contenus racistes, sexistes, grossophobes et anti-pauvres. Voici ce que révèlent des pages Facebook alimentées par des praticiens et des étudiants en médecine, dont un groupe privé qui rassemble près de 11 400 blouses blanches. Du lynchage au patient bashing, voire aux pratiques discriminatoires… Comment de tels débordements sont-ils possibles et tolérés ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une photo de Hitler qui illustre un appel à l’extermination des musulmans dans un « journal humoristique » d’étudiants de la faculté de médecine de Marseille, des commentaires graveleux sur des photos de poitrines postées pour obtenir des avis médicaux sur un groupe Facebook privé réunissant plus de 11 000 blouses blanches, des propos homophobes rédigés sur une autre page – celle-ci étant accessible à tous et suivie par près de 30 000 personnes –, les exemples sont divers, nombreux et pour le moins choquants.