Face aux affaires, l'UMP se divise entre omerta et grand ménage

Par et

Certains élus réclament une opération mains propres à l'UMP, tandis que d’autres préfèrent repousser le grand ménage après les municipales. Copéistes et sarkozystes oscillent entre le silence total et le « circulez, il n’y a rien à voir ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Il faut faire le ménage à l’UMP ! », lâche un filloniste à Mediapart. Vendredi, après les rebondissements en cascade de différentes affaires touchant la droite – dont les dernières révélations quant au placement sur écoute de l’ancien président de la République et de deux de ses anciens ministres, Claude Guéant et Brice Hortefeux –, l’UMP est sonnée.