Médicaments: la justice et le parlement se saisissent du scandale

Par et Pascale Pascariello

Deux semaines après notre enquête sur les liens cachés entre les gendarmes du médicament et les firmes pharmaceutiques, le parquet de Paris ouvre une enquête judiciaire et des députés verts ont déposé un amendement à la loi santé.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un volet judiciaire et un volet politique. Deux semaines après sa parution, notre enquête sur les liens cachés entre des responsables des autorités sanitaires et des laboratoires pharmaceutiques connaît deux développements simultanés. Le parquet de Paris a déclenché une enquête préliminaire pour « prise illégale d’intérêts ». Parallèlement, un amendement au projet de loi santé examiné actuellement à l’Assemblée nationale a été déposé par des députés écologistes de façon à renforcer les obligations et le contrôle pesant sur les membres de ces commissions censément indépendantes.