Malte a enrôlé des chalutiers privés pour repousser des migrants

Par Nejma Brahim

En pleine pandémie, une cinquantaine de migrants naufragés ont été repoussés alors que leur embarcation avait déjà pénétré la zone de secours relevant de cet État membre de l’UE. Une enquête pénale est ouverte à la suite d’une plainte visant le premier ministre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’opération s’est déroulée en toute discrétion durant le mois d’avril. D’après une enquête détaillée du New York Times, publiée il y a quelques jours, le gouvernement maltais aurait affrété trois navires privés pour intercepter des migrants en Méditerranée et les renvoyer vers la Libye, malgré la crise sanitaire mondiale.