L’attaque d’Eric Dupond-Moretti contre le PNF était préméditée

Par et

Le ministre de la justice a décidé de s’en prendre aux magistrats du Parquet national financier dès le 15 septembre, selon des confidences qu’il a faites à des membres du Conseil supérieur de la magistrature. À cette date pourtant, ses services n’avaient pas eu la possibilité matérielle de lui communiquer l’analyse derrière laquelle il se retranche pour justifier sa mise en cause du PNF.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a le récit officiel. Et il y a les faits.