Blanquer sous pression des enseignants pour alléger les classes au collège

Par

Le protocole sanitaire « renforcé » dévoilé cette semaine prévoit des demi-groupes uniquement au lycée. Le ministre refuse pour l'heure d'étendre cette solution. Alors qu'une « grève sanitaire » est annoncée le 10 novembre, des professeurs exercent déjà leur droit de retrait.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les images frappent les esprits. Toute la semaine, des enseignants et leurs syndicats ont diffusé des photos sur les réseaux sociaux, sous le mot-dièse #BalanceTonProtocole (ici ou ), montrant à quel point les consignes de distanciation sociale et de non-brassage des élèves dans les établissements scolaires relèvent de la science-fiction. Le pire reste la pause méridienne et les cantines bondées de jeunes, sans masques forcément, dans des salles peu ou pas aérées. De plus en plus, le ton rassurant du ministre sonne faux et l’improvisation semble régner en maître (lire l’article de Caroline Coq-Chodorge sur les données disponibles quant à la circulation du virus dans les classes).