Dans les prisons d’Auvergne-Rhône-Alpes, l’administration dégaine les LBD

Par Margot Hemmerich (Médiacités-Lyon)

Alors que les lanceurs de balles de défense sont vivement critiqués pour les blessures qu’ils peuvent causer, l’administration pénitentiaire vient de décider de les déployer dans les prisons de la région, d’après les informations de Mediacités. Un choix dénoncé en interne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis 2012, les armes et munitions dormaient dans les armureries des prisons de France… Cette année-là, une nouvelle doctrine nationale a autorisé les établissements pénitentiaires à s’équiper de lanceurs de balles de défense (LBD). Le matériel est alors acheté et stocké mais n’est jamais déployé. Jusqu’à aujourd’hui.