La Cnil épingle Numericable, pour un abonné dénoncé à tort

Par

En raison d'un bug informatique, le fournisseur d'accès a attribué à l'un de ses abonnés toute une série d'infractions. Signalé 1 531 fois auprès de l'Hadopi pour téléchargement illégal, l'homme a aussi été accusé de pédopornographie, a vu son domicile perquisitionné et son matériel informatique saisi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Durant près de deux ans, un internaute s’est vu attribuer par erreur par son fournisseur d’accès, Numericable, des infractions commises par d’autres et ayant conduit à sa mise en cause dans plusieurs affaires pénales et à de nombreuses perquisitions à son domicile.