Confinement: des enfants placés racontent

Par Sophie Boutboul

Mediapart donne la parole à quelques-un·es des 180 000 enfants placés, qui subissent un confinement à part, loin de tout domicile parental. Ces adolescentes racontent ce qu’est leur vie confinée : stress, éducateurs épuisés… « C’est hyper dur. »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Leur voix est souvent étouffée, leurs vies invisibilisées. Mediapart donne la parole à quelques-un·es des 180 000 enfants placés (mineurs ou jeunes majeurs), qui subissent un confinement très à part, loin de tout domicile parental. Confiés aux services de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) des départements, ils sont hébergés en foyers, familles d’accueil ou en MECS (maisons d’enfants à caractère social associatives), avec une prise en charge souvent dégradée depuis sept semaines (lire notre enquête sur la situation en Seine-Saint-Denis), déconnectés du repère que constitue l’école. Une épreuve inédite qui laissera des traces. Tranches de vie confinées.