« Si je suis dans ce box, c'est parce que je suis musulman »

Par

Interpellé le 13 juillet après la première manifestation pro-palestinienne organisée à Paris, Mohamed S. a été condamné en appel jeudi à trois mois de prison ferme pour rébellion. Sa peine revue à la baisse par rapport au premier jugement n’estompe pas le sentiment d’une justice à deux vitesses chez les soutiens des manifestants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je me fais même contrôler en bas de chez moi dans un petit village. Un Arabe qui vit dans un pavillon, les gendarmes n’ont pas l’habitude… » Hassan rit jaune. Ce jeudi 7 août 2014, le jeune homme de 22 ans sort de l’audience de son frère Mohamed qui vient de se tenir à la cour d’appel de Paris.