Syrie: les écologistes commencent à douter

Par

Alors que François Hollande venait de se dire « prêt » à « punir » Bachar al-Assad, les dirigeants écologistes avaient soutenu fin août une intervention « y compris militaire » en Syrie. Depuis, l'urgence est retombée et le doute s'installe. Le parti débattra de la Syrie le week-end prochain. « En l'état, je voterais contre une intervention car la coalition n'est pas assez large », explique à Mediapart le secrétaire national d'EELV, Pascal Durand.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Danielle Auroi l'avoue : elle ne sait plus quoi penser. Fin août, juste après l'attaque chimique à Damas attribuée à Bachar al-Assad, la présidente écologiste de la commission des affaires européennes à l'Assemblée nationale soutenait une riposte militaire en Syrie. Désormais, elle est rongée par le doute.