Les maires anti-mariage risquent d’être condamnés

Par

La clause de conscience et le droit de retrait évoqués par les maires opposés au mariage pour tous ne peuvent s’appliquer que dans des circonstances bien spécifiques. Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Peut-on être maire et refuser d’appliquer la loi ? La question se pose puisque des élus annoncent chaque jour que non seulement ils sont opposés au mariage pour tous, mais que si la loi est votée, ils ne marieront pas pour autant les couples d’homosexuels.