Argent libyen: Hortefeux, «frère» de Sarkozy, est mis en examen à son tour

Par et

L'ancien ministre est mis en examen pour « association de malfaiteurs » et « financement illégal de campagne électorale ». Après Nicolas Sarkozy, Claude Guéant et Éric Woerth, il est désormais la quatrième figure politique de premier plan à être mise en cause par les juges d’instruction dans l’affaire des financements libyens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Il me connaît par cœur, c’est comme un frère […]. Quand je n’étais rien, il n’était rien avec moi. On a toujours été amis […]. À toutes les étapes de ma vie, Brice Hortefeux était là. » Vingt-cinq ans après cette confession de Nicolas Sarkozy au journaliste Michel Denisot pour les besoins d’un livre, l’ancien ministre Brice Hortefeux continue, en effet, de suivre son « frère » dans toutes les étapes de sa vie, y compris dans les épreuves judiciaires.