À Bordeaux, des militants d’extrême droite attaquent une conférence de LFI

Une vingtaine de personnes cagoulées et armées de barres de fer ont tenté de pénétrer dans un amphithéâtre de l’université Bordeaux-Montaigne où se tenait une réunion publique avec les députés insoumis Carlos Martens Bilongo et Louis Boyard. La police est intervenue sans procéder à des interpellations. L’établissement, ainsi que les deux députés, vont porter plainte.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Et tout le monde déteste les gauchistes ! » entonné par une vingtaine de personnes cagoulées, munies de barres de fer ou de matraques télescopiques, une pancarte « Qu’ils retournent en Afrique », des invectives et des coups de pression. Mercredi 7 décembre au soir, sur le campus de l’université Bordeaux-Montaigne, à Pessac (Gironde), des militants d’extrême droite ont tenté de perturber la réunion publique organisée par les deux députés La France insoumise (LFI) Carlos Martens Bilongo et Louis Boyard.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal