A Amiens-Nord, chacun cherche sa laïcité

Par

La défense de la laïcité s’est imposée dans le discours gouvernemental comme l'une des principales réponses aux attentats de Paris. À Amiens-Nord, dans un quartier relégué qui a récemment connu des émeutes urbaines, la question divise enseignants, familles ou responsables associatifs. « J’ai l’impression que tout le monde est un peu perdu face à ce débat-là », dit par exemple un enseignant au collège.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Amiens, de notre envoyée spéciale.-  « Sous couvert d’empathie, de tolérance, on a laissé s’installer des situations qu’on n'aurait jamais dû accepter », affirme tout de go Béatrice (lire la boîte noire de cet article), directrice d’école maternelle à Amiens-Nord, lorsqu’on évoque le nouvel engouement du gouvernement pour la laïcité. Au cœur du « plan de mobilisation de l’école autour des valeurs de la République », décrété au lendemain des attentats de Paris, la laïcité a été mise en avant comme la valeur refuge d’une société française encore sous le choc. « Tout commence par la laïcité », a ainsi martelé François Hollande lors de sa dernière conférence de presse.