Affaire Ikea: ce que dit le droit du travail

Détectives privés, caméras de surveillance, ouverture des boîtes mails... Les entreprises ont-elles le droit de surveiller leurs salariés, et avec quels moyens ? Les réponses de Corinne Pizzio-Delaporte, universitaire et spécialiste du droit du travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire d’espionnage des salariés d’Ikea fait naître une foule d’interrogations : quels sont les moyens de surveillance légaux dont disposent les entreprises ? Peuvent-elles recourir à des détectives privés pour récupérer des informations sur leurs salariés ? Sur leurs candidats à l'embauche ? Et leur clients ? Mediapart fait le point avec Corinne Pizzio-Delaporte, maître de conférences à l’université Panthéon-Assas et spécialiste du droit du travail.