Loi OGM : ce que les députés ont changé au projet du Sénat

Par
Le projet de loi OGM adopté par les députés permet d'exclure les OGM de certaines filières agricoles et améliore l'information du public, mais préserve le principe de coexistence entre cultures traditionnelles et génétiquement modifiées. Il doit être maintenant rééxaminé par le Sénat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cultures OGM et non OGM cohabiteront-elles un jour en France ? Même s'il n'existe plus aujourd'hui en France de cultures commerciales d'organismes génétiquement modifiés, depuis l'activation de la clause de sauvegarde sur le maïs MON810 fabriqué par Monsanto, les députés ont souhaité organiser la coexistence des deux types d'agriculture. Voté en première lecture à l'Assemblée nationale mercredi 9 avril, le projet de loi repart pour un deuxième examen au Sénat, qui avait voté le 8 février une première version du texte plus favorable aux OGM. Rien n'est encore définitif avant la fin de la navette.