Le Rassemblement national enrichit ses sympathisants grâce à l’argent public

Par

Le Rassemblement national finance sa campagne européenne grâce aux prêts de ses sympathisants, en proposant un taux attractif de 5 %. Un choix qui coûtera environ 200 000 euros au contribuable, puisque le RN compte intégrer les intérêts à ses dépenses de campagne remboursables par l’État.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme d'autres partis d'opposition, le Rassemblement national se trouve face à un casse-tête pour financer sa campagne européenne, les banques étant de plus en plus réticentes à prêter aux formations politiques. Mais le parti de Marine Le Pen a déniché une astuce qui lui permet de faire coup double : financer sa campagne grâce aux prêts de ses sympathisants, tout en permettant à ceux-ci de s'enrichir grâce à un taux d'intérêt attractif de 5 %, pris en charge par… l’État.