Réforme de la fonction publique: les agents n’en veulent toujours pas

Par

À l'appel de tous leurs syndicats, les agents ont défilé contre la réforme de la fonction publique, jeudi 9 mai. Ils dénoncent une attaque en règle contre les services publics et une précarisation du personnel. Pas de quoi faire chanceler le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme il y a un an, presque jour pour jour, la loi réformant la fonction publique a réuni dans la rue tous les syndicats, sans exception. Tous contre le texte, mais avec des nuances dans l’opposition. Le secrétaire national de la CFDT, Laurent Berger, qui assume ne plus guère croire aux vertus de la manifestation, était bien présent à Paris le 9 mai 2019, aux côtés de ses homologues de la CGT, FO, Solidaires ou de la FSU. Mais, comme l’Unsa, il plaide pour un « aménagement » du texte, quand la majorité de ses homologues sont pour pour le retrait.