Machine d’Etat: une déconfiture politique

Par

De l’Élysée aux élus locaux, nombre de responsables politiques pestent contre une administration qu’ils jugent incapable de réagir à l’urgence. Surcroît de normes, atonie, « culture de la trouille »… La crise sanitaire a mis en lumière toutes les défaillances de l’appareil d’État.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Assise derrière un bureau, les yeux plongés dans ses notes, Geneviève Chêne détaille les missions assurées par l’agence qu’elle dirige depuis le 4 novembre 2019. Elle rappelle notamment que Santé publique France (SPF), établissement administratif sous tutelle du ministère chargé de la santé, a une capacité d’auto-saisine sur tous les sujets, à l’exception de « la préparation et de la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ». « Dans ce cadre, nous agissons sur ordre », explique-t-elle à la mission d’information Covid-19 qui l’interroge ce 15 avril.