mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Mediapart ven. 12 févr. 2016 12/2/2016 Édition du matin

Tapie: le secret inavouable de Christine Lagarde

9 juin 2011 | Par Laurent Mauduit

Alors que la Commission des requêtes de la Cour de justice de la République se prononcera le 8 juillet sur l'ouverture d'une enquête, Christine Lagarde est mise en cause par nos investigations. La ministre des finances a appris dès novembre 2008 que l'un des arbitres de l'affaire Tapie avait participé à deux arbitrages, à la demande de Me Maurice Lantourne, avocat de Tapie, mais sans le mentionner dans sa déclaration d'indépendance. Elle aurait pu le récuser et mettre fin à cet arbitrage mais elle a refusé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un rebondissement majeur dans l'affaire Tapie : selon nos informations, Pierre Estoup, l'un des trois arbitres qui ont alloué, le 7 juillet 2008, 403 millions d'euros à Bernard Tapie, n'a pas honoré les obligations d'indépendance et de transparence auxquelles il était soumis. Il n'a pas fait mention dans sa déclaration d'indépendance qu'il avait été en relation de travail dans le passé avec Me Maurice Lantourne, l'avocat de l'ex-homme d'affaires, à l'occasion des deux arbitrages qui ont eu lieu en 1999 et 2001.