C'est un rebondissement majeur dans l'affaire Tapie : selon nos informations, Pierre Estoup, l'un des trois arbitres qui ont alloué, le 7 juillet 2008, 403 millions d'euros à Bernard Tapie, n'a pas honoré les obligations d'indépendance et de transparence auxquelles il était soumis. Il n'a pas fait mention dans sa déclaration d'indépendance qu'il avait été en relation de travail dans le passé avec Me Maurice Lantourne, l'avocat de l'ex-homme d'affaires, à l'occasion des deux arbitrages qui ont eu lieu en 1999 et 2001.