Affaire Tapie-Woerth : l’insupportable lenteur de la justice

Par

La récente mise en examen d’Éric Woerth pour son rôle dans le volet fiscal de l’affaire Tapie est une nouvelle illustration de l’insupportable lenteur de la justice puisque les faits en cause datent d’il y a 11 ans. Elle éclaire aussi les errements auxquels conduit l’existence de cette juridiction d’exception qu’est la Cour de justice de la République.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au premier examen, on pourrait être enclin à se réjouir que la Cour de justice de la République (CJR) soit enfin sortie de son habituelle indolence, pour mettre en examen Éric Woerth du fait de son rôle dans le volet fiscal de l’affaire Tapie.