Au procès des attentats de janvier 2015 : «Frédo, c’est le peuple qu’on a oublié!»

Par

Au procès des attentats de janvier 2015, le collègue et la veuve de Frédéric Boisseau ont évoqué celui qui fut la première victime des frères Kouachi. À travers l’histoire de cet agent de maintenance, ils ont rappelé le devoir de mémoire envers les victimes anonymes du terrorisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chef d’équipe, Jérémy Ganz est très à l’aise à la barre. Presque trop. Il débite ses mots, ses images sans réaliser leur crudité. Avec lui, « il y a tellement de sang qu’il caillait ». Il raconte la mort de son collègue et ami Frédéric Boisseau avec force détails.