Le procès des attentats de janvier 2015

Nos enquêtes et comptes rendus d’audiences du procès des attentats djihadistes de janvier 2015 à Charlie Hebdo, Montrouge et l’Hyper Cacher, qui firent 17 morts.

«Les Kouachi, je les ai jamais vus»

Par

Seul accusé de « complicité » avec Amedy Coulibaly et les frères Kouachi, Ali Polat, entendu lundi et mardi, est resté en contact avec le tueur de l’Hyper Cacher jusqu’à la nuit du 6 au 7 janvier 2015. Il a prétendu chercher des armes pour des braquages. Il encourt une peine à perpétuité.

Procès des attentats de janvier 2015: au cœur des ténèbres avec Peter Cherif

Par
À l’aéroport de Djibouti, le djihadiste Peter Cherif sur le point d’être extradé en France, le 22 décembre 2018. © AFP À l’aéroport de Djibouti, le djihadiste Peter Cherif sur le point d’être extradé en France, le 22 décembre 2018. © AFP

Le membre d’Al-Qaïda qui a, à tout le moins, mis en relation les frères Kouachi avec les commanditaires de la tuerie de Charlie Hebdo a refusé de témoigner au procès. Sa manière d’ignorer les victimes résonnait comme une glaçante revendication.

Armes de Coulibaly: sur la piste du «collectionneur» belge

Par

La cour d’assises doit interroger, vendredi, Patrick Halluent, un ancien militaire belge, qui a commandé en Slovaquie l’une des armes utilisées par Amedy Coulibaly. Derrière ce « collectionneur », les enquêteurs ont mis au jour un vaste circuit d’armes remilitarisées.

Au procès des attentats de 2015: «Ils vont me tuer si je parle»

Par

Entendu mercredi et jeudi par la Cour d’assises spéciale, Mohamed Farès, un dealeur lillois, s’est défendu d’avoir transmis une kalachnikov à des proches de Coulibaly, comme il l’avait avoué. Alors que l’ADN de sa belle-sœur a bel et bien été retrouvé sur une arme, sa famille se déchire sur fond de trafic.

«Dolly m’a trahi: il est mort, je suis dans ce box»

Par

Devant la cour d’assises spéciale, l’un des accusés, Nezar Pastor Alwatik, a tenté d’expliquer les traces d’ADN laissées sur deux armes d’Amedy Coulibaly. Le tueur de l’Hyper Cacher avait organisé pour lui un mariage religieux qui a intéressé la cour.

«Dolly venait de faire un massacre, j’ai jeté mon téléphone»

Par

Entendu mercredi et jeudi, Amar Ramdani est soupçonné de s’être rendu à Lille chercher des armes destinées à Amedy Coulibaly. Il s’est débarrassé de son téléphone après les faits, mais ses contacts avec le tueur avant les attaques laissent de nombreuses zones d’ombre.

Procès des attentats de 2015: «Des mecs comme Coulibaly, ça s’esquive pas»

Par

Willy Prévost, l’un des complices présumés d’Amedy Coulibaly, a été interrogé lundi et mardi sur les achats de matériel qu’il a effectués pour lui avant les attentats de Montrouge et de l’Hyper Cacher. Il a décrit l’emprise et les violences que le tueur a exercées sur lui.

Procès des attentats de 2015: le premier mentor des Kouachi, suspect à perpétuité

Par

Farid Benyettou, l’ancien émir des Buttes-Chaumont qui se dit repenti, a été entendu samedi. L’homme qui reconnaît sa responsabilité dans la radicalisation des frères Kouachi, a présenté ses excuses aux victimes. Ce qui n’empêche pas certains de vouloir le voir parmi les accusés.

Armes de Coulibaly: «Il y a eu un énorme loupé»

Par

Mis en cause dans le trafic des armes obtenues par Amedy Coulibaly, Claude Hermant, indicateur de la gendarmerie, a jugé devant la cour d’assises spéciale que les attentats auraient pu être évités. Les policiers et les gendarmes entendus eux aussi ont nié toute défaillance.

Ces indics qui ont armé Amedy Coulibaly

Par

La cour d’assises spéciale ouvre cette semaine le chapitre de l’approvisionnement d’armes d’Amedy Coulibaly qui embarrasse les services de l’État. Les armes proviennent du trafic de deux indicateurs qui rendaient compte à la gendarmerie et à la police. Mediapart dévoile les « rapports de contact » de la gendarmerie avec l’un d'eux.

Au procès des attentats de janvier 2015, les regrets de l’agent SI 562

Par

Un responsable de la DGSI a tenté, vendredi, d’expliquer pourquoi la surveillance effectuée sur les frères Kouachi avait été abandonnée sept mois avant la tuerie de Charlie Hebdo. Cet enquêteur qui a contribué à empêcher plusieurs attentats est apparu rongé par cet échec.

«Je suis Coulibaly. Je suis là pour vous tuer»

Par

Au troisième jour de l’examen de la prise d’otages de l’Hyper Cacher, les otages d’Amedy Coulibaly ont raconté leur course pour échapper au tueur, leur attente, et la folie criminelle du terroriste. Pour certains survivants, le traumatisme est aussi fort que le premier jour.

Hyper Cacher: «Quatre morts, seulement parce qu’ils étaient juifs»

Par

La cour spéciale de Paris a commencé l’examen de l’attaque de l’épicerie juive de la porte de Vincennes par Amédy Coulibaly qui a fait quatre morts, le 9 janvier 2015. La jeune caissière de l’Hyper Cacher, Zarie Sibony, a précisé mardi à la cour le comportement et les motivations du terroriste.

Comment Al-Qaïda a ordonné aux Kouachi le massacre de «Charlie Hebdo»

Par
megabloc-charlie-nb

Mediapart a reconstitué le cheminement qui a conduit deux frères habitant à Gennevilliers et Reims à commettre l’attentat du 7 janvier 2015, sur un ordre donné quatre ans plus tôt par une organisation terroriste basée au Yémen. Récit.

Les premiers tirs de Coulibaly, quarante heures avant l’Hyper Cacher

Par

La cour d’assises spéciale a examiné jeudi et vendredi les deux premières attaques d’Amedy Coulibaly à Fontenay-aux-Roses et Montrouge, les 7 et 8 janvier 2015. Les avis convergent pour juger que le complice des frères Kouachi espérait attaquer l’école juive de Montrouge.

Au procès des attentats de janvier 2015, l’émotion des policiers

Par
Hommage au policier Ahmed Merabet. © ERIC FEFERBERG / AFP Hommage au policier Ahmed Merabet. © ERIC FEFERBERG / AFP

Une demi-douzaine de policiers ayant croisé les frères Kouachi en bas de Charlie Hebdo ont témoigné, avec émotion, des traumatismes qu’ils conservent cinq ans après, et évoqué le souvenir d’Ahmed Merabet, leur collègue abattu par les terroristes.

Procès des attentats de janvier 2015: les survivants de «Charlie Hebdo» racontent l’indicible

Par
Sigolène Vinson, au sortir de l'audience, le jour de son témoignage poignant. © Thomas Samson/AFP Sigolène Vinson, au sortir de l'audience, le jour de son témoignage poignant. © Thomas Samson/AFP

Au procès des attentats de janvier 2015, les membres de Charlie Hebdo ont fait revivre leur rédaction avant qu’elle ne soit décimée par des terroristes. Selon leur tempérament et la nature de leurs blessures, ils ont livré des témoignages pudiques, cliniques ou à fleur de peau. Toujours bouleversants. 

Au procès des attentats de janvier 2015 : «Frédo, c’est le peuple qu’on a oublié!»

Par

Au procès des attentats de janvier 2015, le collègue et la veuve de Frédéric Boisseau ont évoqué celui qui fut la première victime des frères Kouachi. À travers l’histoire de cet agent de maintenance, ils ont rappelé le devoir de mémoire envers les victimes anonymes du terrorisme.

A Raqqa, les commanditaires des attentats en France étaient voisins

Par

Proches des tueurs de Charlie Hebdo, les commanditaires présumés des attentats de l’Hyper Cacher et du 13-Novembre étaient voisins de palier à Raqqa. Ensemble, ils ont planifié les attaques qui ont ensanglanté l’Europe.

Un haut cadre de l’Etat islamique aurait commandité la tuerie de l’Hyper Cacher

Par
Abdelnasser Benyoucef dans les années 2000. © DR Abdelnasser Benyoucef dans les années 2000. © DR

Libération révèle le contenu d’auditions désignant l’Algérien Abdelnasser Benyoucef comme l’un des commanditaires de la tuerie de l’Hyper Cacher. Depuis quatre ans déjà, Mediapart le présente comme l’instigateur de la vague d’attentats commis par l’État islamique en France. Enquête.

Au procès des attentats de janvier 2015, les principaux complices feront défaut

Par
De gauche à droite : Anwar al-Awlaki, Peter Chérif, Hayat Boumeddiene, Mohamed Belhoucine, Mehdi Belhoucine. © DR De gauche à droite : Anwar al-Awlaki, Peter Chérif, Hayat Boumeddiene, Mohamed Belhoucine, Mehdi Belhoucine. © DR

L’ombre des principaux complices présumés va peser sur le procès des attentats sanglants de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’Hyper Cacher. La cour d’assises spéciale va devoir se contenter de juger des seconds couteaux.

Et les terroristes surgirent en conférence de rédaction

Par

Le 7 janvier 2015, les frères Kouachi ont semé la terreur, faisant onze morts à Charlie Hebdo et une douzième victime, un policier, boulevard Richard-Lenoir dans le XIe arrondissement de Paris.

Les premiers attentats d’Amedy Coulibaly

Par
Amedy Coulibaly revendiquant ses attaques dans une vidéo posthume. © DR Amedy Coulibaly revendiquant ses attaques dans une vidéo posthume. © DR

Amedy Coulibaly a commis deux premiers attentats les 7 et 8 janvier 2015 à Fontenay-aux-Roses et Montrouge, où la policière municipale Clarissa Jean-Philippe fut tuée.

Soudain le rideau de fer se referma sur l’Hyper Cacher

Par

Mediapart publie le récit, minute par minute, de l’attentat perpétré par Amedy Coulibaly le 9 janvier 2015 et qui a fait quatre morts à l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Ce récit est tiré du livre Femmes de djihadistes, écrit par Matthieu Suc, journaliste à Mediapart.

Attentats de janvier 2015: ces failles que les services ont cachées à la justice

Par
Boubakeur el-Hakim, visage caché, s'apprête à rejoindre Chérif Kouachi, lors d'une surveillance policière le 7 janvier 2011. © DR Boubakeur el-Hakim, visage caché, s'apprête à rejoindre Chérif Kouachi, lors d'une surveillance policière le 7 janvier 2011. © DR

Alors qu’un responsable de la DGSI doit être entendu au procès des attentats de janvier 2015, Mediapart revient sur la surveillance des frères Kouachi par les services de renseignement français. Une surveillance entachée de nombreuses défaillances.