Armes de Coulibaly: «Ce n’est pas un flic qui est mouillé, c’est toute l’institution»

Par

À la suite des lourdes réquisitions du Parquet, mardi, les avocats de la défense ont plaidé durant trois jours et souligné les nombreuses failles de l’enquête concernant les armes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Serez-vous assez sereins pour rendre un arrêt qui ne serait pas pour l’histoire mais simplement pour la justice ? », a demandé une avocate plaidant pour la défense, MMargot Pugliese, face aux magistrats, jeudi.