«Les Kouachi, je les ai jamais vus»

Par

Seul accusé de « complicité » avec Amedy Coulibaly et les frères Kouachi, Ali Polat, entendu lundi et mardi, est resté en contact avec le tueur de l’Hyper Cacher jusqu’à la nuit du 6 au 7 janvier 2015. Il a prétendu chercher des armes pour des braquages. Il encourt une peine à perpétuité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Alors avant l’attentat, je suis très fort […] j’arrive à faire tout ça, à acheter des armes, sans laisser d’ADN, et après le 9 janvier, je deviens un abruti, […] je fais des trucs de pied nickelé, résume Ali Polat. Je passe de James Bond au dernier des tocards ! »