Le ZEvent tout de vert vêtu face à ses contradictions 

Pour sa septième édition, le plus gros événement de streaming français, le ZEvent, débute à Montpellier ce vendredi soir à 18 heures, sur la plateforme de streaming Twitch, jusqu’à dimanche. Cette année, il vise à récolter des dons pour les associations écologistes Sea Shepherd, la LPO, The SeaCleaners et la WWF. Mais le marathon numérique est-il en phase avec les convictions qu’il arbore ?

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cinquante-neuf participant·es enfermé·es dans une salle pendant trois jours, un million de spectatrices et de spectateurs, et dix millions d’euros récoltés en 2021. La recette du ZEvent fait des miracles sur Internet depuis sa création. Pour 2022, l’équipe d’organisation a choisi de mettre à l’honneur l’environnement, offrant les futurs dons amassés aux ONG et associations Sea Shepherd, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), SeaCleaners et la WWF. Des acteurs sérieux et reconnus qui ont pignon sur rue à l’heure où les sujets de l’écologie et de la sobriété sont sur le devant de la scène. Mais l’organisation du ZEvent s’est-elle interrogée sur l’impact environnemental de son propre événement numérique ? 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal