Un scandale de corruption ébranle la Martinique

Par

Le maire du Marin et le chef d’entreprise Jean-Louis de Lucy de Fossarieu ont été mis en examen sur des soupçons de favoritisme et de corruption active. L’affaire a un immense retentissement car l’homme d’affaires est l’une des figures connues des « békés », qui contrôlent une bonne partie de l’économie locale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un scandale qui a un immense retentissement en Martinique. Rodolphe Désiré, 82 ans, maire de la ville du Marin, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une enquête ouverte sur le marché de la rénovation de la plate-forme de carénage du port.