Wauquiez et «l’âge d’or» de Vichy

Par

Dans une opération intitulée « La région fière de son histoire », la collectivité dirigée par Laurent Wauquiez a présenté la ville de Vichy en passant totalement sous silence l’épisode de la Collaboration. L’opposition s’insurge mais le maire de la ville défend, lui, l’exaspération des habitants de Vichy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Féru d’histoire, Laurent Wauquiez a lancé le 30 octobre une opération de communication en Auvergne-Rhône-Alpes intitulée « La région fière de son histoire ». Persuadé que « s’interroger sur nos origines, notre identité, sur les moments qui ont fait la France […] est devenu pour certains une transgression, presque un interdit », le candidat à la présidence de LR a voulu proposer à ses administrés de sélectionner 12 sites emblématiques de l’histoire de la région, parmi une cinquantaine proposés. « Notre jeunesse mérite de savoir pour qui ses ancêtres se sont battus, pourquoi ils ont bâti ces églises, ces châteaux, ces viaducs et façonné ainsi nos vallées », s’enthousiasme-t-il dans un éditorial présentant l’opération. « Il ne faut pas oublier que les récits de l’histoire sont souvent des leçons pour l’avenir. L’ambition de renouer avec notre histoire, nous la devons à nos enfants », poursuit-il.