Le PS du Pas-de-Calais s'enfonce dans l'affairisme et les scandales

Par

Les révélations sur l'enquête judiciaire autour d'un financement occulte et de détournements de fonds chez les socialistes du Pas-de-Calais ont conduit Martine Aubry à annoncer une commission d'enquête interne. Jean-Pierre Kucheida, inamovible député et maire de Liévin, est visé. Mais c'est tout un système qui menace de s'écrouler, trois ans après le fiasco annonciateur d'Hénin-Beaumont.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sale temps pour les barons socialistes. Après l'Hérault et les Bouches-du-Rhône, c'est au tour du Pas-de-Calais d'être ébranlé par les scandales touchant un PS local tout-puissant face à la faiblesse du pouvoir central de Solférino. A chaque fois, bien que l'attitude choisie pour régler le dossier par Martine Aubry et la direction du parti diffère selon les cas, les ingrédients sont les mêmes.