Nouvelle donne : de l'ambition mais quelle stratégie?

Par

Réunis en meeting à Paris, plusieurs personnalités de la formation politique créée en novembre sur la base du mouvement Roosevelt 2012 ont échangé avec quelque 650 militants et sympathisants sur les thèmes de l’emploi, de la croissance et de la démocratie. Précis sur les objectifs, les orateurs l'étaient beaucoup moins sur les moyens d'y parvenir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Nouvelle donne a vocation à devenir une véritable alternative politique », a lancé l’économiste Pierre Larrouturou à la tribune de la première réunion parisienne de Nouvelle donne, dimanche 9 février, au théâtre Dejazet. Deux mois après son lancement, sur le modèle du « New deal » américain des années 1930, plusieurs têtes de proue du parti, issu de la plateforme Roosevelt 2012, ont organisé un rassemblement politique pour compter leurs forces, esquisser les grandes lignes d'un projet européen qui peine à émerger et lancer une série de trois réunions thématiques dans la capitale. Objectif : construire et structurer une alternative de gauche à seulement quelques mois des européennes.