Hollande tire les leçons de morale de l'affaire Cahuzac

Par

Lors de son discours du Bourget, en janvier 2012, François Hollande avait clamé que « présider la République, c’est être impitoyable à l’égard de la corruption. Et malheur aux élus qui y succomberont ! » Un an et l'affaire Cahuzac plus tard, Hollande se décide à mettre ses mots en pratique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il aura donc fallu l’affaire Cahuzac pour que François Hollande retrouve les accents du Bourget. Mercredi, à l’issue du conseil des ministres, le président de la République s’est une nouvelle fois présenté face caméra pour annoncer des mesures de transparence et de lutte contre la fraude fiscale validées quelques heures plus tôt (lire ici en détail) et pour lesquelles il promet d’être « implacable ».