Le « Monsieur sécurité » de Tabarot visé par une enquête

Le chef de la police municipale et directeur général adjoint des services de Michèle Tabarot, maire du Cannet et numéro deux de l'UMP, a été entendu le 27 mars à la demande du procureur de Grasse. Le magistrat cherche à vérifier les circonstances de l'intervention du policier lors de deux tentatives d'expulsions de familles roms.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Jusqu'à aujourd'hui, Michèle Tabarot, la numéro deux de l’UMP et maire du Cannet (Alpes-Maritimes), continue de soutenir son premier policier municipal. Déjà épinglé par Mediapart pour des reportages bidonnés mettant en scène ses agents, puis pour les tâches très politiques de la police municipale, son « Monsieur sécurité » a été entendu le 27 mars, à deux reprises, par la commissaire divisionnaire de Cannes. Ces auditions ont été réalisées dans le cadre d’une enquête relative au fonctionnement interne de la police municipale, demandée par le procureur de la République de Grasse.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal