A Bordeaux, des volontaires testent le vaccin Johnson & Johnson

Par

Le laboratoire américain est le seul à réaliser des essais cliniques en France pour évaluer son vaccin. Le 13 avril, Johnson&Johnson a décidé d'en retarder le déploiement en Europe alors que les Etats-Unis ont annoncé suspendre son utilisation après l'apparition de graves caillots sanguins suite à la vaccination. Mediapart s’est rendu à une séance d’injections.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bordeaux (Gironde).– La toute première expérimentation, en France, pour le compte d’un fabricant de vaccin anti-Covid-19 a débuté en février. Johnson & Johnson, aussi appelé Janssen, du nom de sa filiale européenne, y réalise un nouvel essai clinique, c’est-à-dire un test à large échelle de son vaccin.