Walter Robinson («Spotlight»): «L'Eglise catholique doit enfin rendre des comptes»

Par Daphné Gastaldi

Walter Robinson est ce journaliste du Boston Globe qui a dévoilé l'énorme affaire de pédophilie dans l’Église américaine, en 2002. Incarné par Michael Keaton dans le film Spotlight, il suit le scandale qui frappe l'Église en France et explique comment, dans tous les pays, la stratégie est la même : « exfiltrer » discrètement les prêtres mis en cause et étouffer les affaires. Mediapart l'a rencontré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Boston, de notre envoyée spéciale.– Walter Robinson est l’un des journalistes historiques du quotidien américain Boston Globe. Ancien responsable de la cellule d’investigation « Spotlight », incarné par Michael Keaton dans le film éponyme (bande-annonce ci-dessous), il a mis au jour le plus gros scandale de pédophilie dans l’Église américaine. En 2003, il gagne le prix Pulitzer pour cette enquête. Pour Mediapart, il décrypte les mécanismes d’exfiltration discrète des religieux mis en cause, mécanisme à l’œuvre aux États-Unis comme en France.