Liste HSBC: « Rien, ou presque, ne s’est passé sur le front judiciaire »

Par

Dans un rapport très informé, le député PS Christian Eckert fustige l'immobilisme de la justice française dans le scandale HSBC. Il décerne en revanche un satisfecit au fisc, qui a récolté 186 millions d'euros à partir de la fameuse liste de l'ex-informaticien Hervé Falciani.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est le 23 avril dernier qu’une information judiciaire a été ouverte dans le cadre du scandale HSBC, pour « blanchiment en bande organisée de fraude fiscale » et « démarchages bancaires ou financiers illicites ». Cela faisait cinq ans qu’Hervé Falciani, un informaticien de la filiale suisse de HSBC, était entré en contact avec les autorités judiciaires françaises, pour leur soumettre plus de 65 giga-octets de données, qui allaient devenir la « liste Falciani ». Des milliers de documents recensant des dizaines de milliers de fraudeurs fiscaux, parmi lesquels une longue liste de Français.