La campagne en train express et avec des écrivains

Par

Comment couvrir le dernier scrutin du quinquennat de François Hollande, qui risque d'être marqué par l'abstention et un basculement à droite et à l'extrême droite ? En train régional et avec l'aide d'écrivains qui veulent combattre « certaines soûleries réactionnaires ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Historique et déprimant. La France s’apprête peut-être à vivre un de ces moments politiques troubles dont elle a le secret. Dans un mois, le dimanche 13 décembre, trois des treize nouvelles régions créées par la réforme territoriale voulue par François Hollande, le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, pourraient être gouvernées par l’extrême droite. Longtemps, cette hypothèse a paru hors de propos, incroyable, folle. Elle l’est désormais beaucoup moins, dans une sorte d’apathie générale.