«Séparatisme»: une victoire paradoxale pour le RN

Par

Si tous les thèmes chers à la formation d’extrême droite sont aujourd’hui à l’agenda politique et médiatique, le Rassemblement national peine à faire entendre sa voix, malgré le marathon médiatique dans lequel s’est lancée Marine Le Pen.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au RN, le moment est paradoxal. La séquence politique actuelle qui a vu s’enchaîner les débats sur la loi de sécurité globale et aujourd’hui sur le projet de loi contre le séparatisme, rebaptisé projet de loi « confortant les principes républicains », a tout a priori pour ravir le parti de Marine Le Pen. Tous ses thèmes de prédilection ont été mis à l’agenda politique et médiatique : sécurité, islam, terrorisme… Et pourtant le RN peine à se faire entendre.