Pour doubler son salaire, Jean Rottner n’a pas eu peur du conflit d’intérêts comme président de région

Rémunéré 2 500 euros la journée de « consulting », le président aujourd’hui démissionnaire de la région Grand Est a travaillé, de 2019 à 2022, pour Hugues Anselin. Le cabinet de recrutement Fursac Anselin a bénéficié de plusieurs contrats avec la collectivité durant cette même période.

Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

11 janvier 2023 à 16h59

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Strasbourg (Bas-Rhin).– La démission de Jean Rottner, à la fin de l’année 2022, et sa reconversion dans un groupe immobilier privé ont sérieusement écorné l’image de l’homme politique intègre et dévoué à son mandat. D’autant qu’un coup d’œil à ses déclarations d’intérêts dévoile une activité de consulting rémunératrice, comme l’ont évoqué mardi les Dernières Nouvelles d’Alsace.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal