Données de santé: l’Etat accusé de favoritisme au profit de Microsoft

Par

Le géant américain s’est vu confier l’hébergement de la plateforme devant centraliser les données de santé des Français. Mediapart révèle que plusieurs sociétés du numérique demandent au ministre de la santé de saisir le parquet afin qu’une enquête soit ouverte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plusieurs entreprises et associations d’éditeurs de logiciel ont écrit, la semaine dernière, au ministre de la santé Olivier Véran pour demander l’ouverture d’une enquête pour « favoritisme » après le choix de Microsoft pour héberger des données du Health Data Hub, la gigantesque plateforme destinée à centraliser l’ensemble des données de santé des Français.