A la Mutualité, Sarkozy tente de remotiver des élus déconcertés

Par et

Lors d'un meeting à la Mutualité, à Paris, mercredi, Nicolas Sarkozy a tenté de cajoler et de rassurer les élus locaux de l'UMP, qui font campagne à reculons. Elus et militants reconnaissent le « rejet » de Sarkozy et s'en remettent à un « déclic » dans l'entre-deux tours. Certains pensent que « la campagne est perdue ». Beaucoup, malmenés sur le terrain, sont à cran (vidéo dans l'article).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On l’a perdue la campagne. Nicolas Sarkozy fait sa campagne au-dessus de tout le monde avec Buisson. Ils sont enfermés tous les deux, c’est comme les époux Ceausescu. La seule bataille qu’on mène, c’est l’après. Il faut bien qu’il y ait quelqu’un qui garde le parti. Moi je suis pour Fillon. » En quelques minutes, ce directeur de campagne d’un candidat aux législatives vide son sac, en marge du meeting.