Candidate voilée: LREM colle au RN

Par

Répondant à une provocation du vice-président du RN, Stanislas Guerini a condamné le port du voile d’une candidate LREM aux départementales. Ce faisant, le délégué général du parti présidentiel a démontré à quel point l’extrême droite dicte l’agenda politique d’une majorité sans histoire ni colonne vertébrale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Stanislas Guerini a toujours le sourire lorsqu’il parle de La République en marche (LREM). Il en vante régulièrement la « bienveillance » et le « dynamisme ». Il se réjouit du « souffle de jeunesse » qui traverse le mouvement. Il se dit « très vigilant à ce que l’on ne cède pas aux facilités qui ont conduit les partis traditionnels à leur perte ». « Nous devons aller plus loin, accélérer encore les choses, pour mettre davantage de moyens pour que les femmes puissent s’engager davantage dans la vie politique de notre pays », affirmait-il en décembre 2018, en prenant la direction du parti.