De plus en plus de questions sur le Grenelle de l'environnement

Par
Le premier projet de loi issu des accords du Grenelle de l'environnement est présenté ce matin en conseil des ministres. Il ne devrait pas être adopté par le Parlement avant l'automne. Aux problèmes de calendrier s'ajoutent plusieurs interrogations sur la réalité du financement de ce "new deal" écologique promis par l'exécutif: il se ferait à moyens budgétaires constants. Les partenaires de l'accord notent également plusieurs reculs dans ce texte. Lire aussi: infrastructures, la carte noire du Grenelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Malgré le discours de Nicolas Sarkozy à Orléans le 20 mai («La France ne peut plus éluder les questions et les engagements du Grenelle») réaffirmant sa volonté de traduire dans les faits les conclusions du Grenelle de l'environnement d'octobre 2007, les interrogations s'accumulent quant au devenir de ce new deal écologique promis par l'exécutif. Le premier projet de loi «Grenelle de l'environnement» est un vaste texte d'orientation et de programmation de 47 articles. Il est présenté ce mercredi 11 juin en conseil des ministres. Il amorce la transposition législative des résolutions du Grenelle.