Le FN renforce ses connexions russes

Par

De Paris à Moscou, en passant par Vienne, les réseaux russes du Front national se tissent, grâce à plusieurs personnages clés gravitant autour du conseiller international de Marine Le Pen, Aymeric Chauprade. Que cherche le FN : convergences idéologiques, intérêts géopolitiques, soutien logistique et matériel ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Front national poursuit son rapprochement avec les cercles de pouvoir russes, surfant sur l'offensive menée par Moscou contre « le lobby homosexuel » et pour la défense des valeurs traditionnelles. Après l'arrivée de Marine Le Pen à la tête du FN en 2011, puis le retour au Kremlin de Vladimir Poutine en 2012, les passerelles avaient été lancées. L'adoption en France du mariage pour tous, l'année suivante, a été un catalyseur.