Les inquiétudes de l’OCDE pour la lutte anti-corruption française

Par

Éric Dupond-Moretti n'est pas près de redorer l'image de la France à l'étranger. L’OCDE, l’une des principales institutions interétatiques mondiales, a fait part, fin mai, au ministère de la justice, de ses « préoccupations » concernant les conséquences sur la lutte anti-corruption du projet de loi actuellement porté par le ministre, selon un document officiel dont Mediapart a pris connaissance. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’une des principales institutions interétatiques mondiales, a fait part, fin mai, au ministère de la justice, de ses « préoccupations » concernant les conséquences potentiellement néfastes de la loi Dupond-Moretti sur la lutte anti-corruption en France, selon un document officiel dont Mediapart a pu prendre connaissance.