Education: Macron continue d’entrenir l’illusion méritocratique

Par

Le chef de l’État veut renouer avec l’égalité des chances. Dans son discours de Clermont-Ferrand, il a dit vouloir « retrouver la sève du mérite ». Or cette notion a été déconstruite par les chercheurs, qui la jugent peu pertinente et trop individualisante. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron connaît ses classiques (de droite). Décidé à démontrer que l’hémisphère gauche de sa politique n’est pas totalement atrophié, le président de la République a exposé le 8 septembre sa vision de l’égalité des chances. Résultat, il a décliné un pot-pourri de toutes les vieilles recettes, à la sauce méritocratique, censées aider les jeunes issus des familles les plus défavorisées à intégrer l'enseignement supérieur. En effet, le chef de l’État entend renforcer des dispositifs comme les cordées de la réussite ou les internats d’excellence avec toujours un unique fil rouge : le mérite. Et ce même si cette notion a largement été déconstruite et que les chercheurs ont démontré à quel point elle reste un mythe.