À la Fête de l’Humanité, « même si on vote, ça ne changera rien »

Par

Ils ont 20 ans et espèrent voir Emmanuel Macron quitter le pouvoir. Mais à sept mois de la présidentielle, aucun des festivaliers rencontrés à La Courneuve ne croit qu’un bouleversement politique aura lieu l’an prochain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Courneuve (Seine-Saint-Denis).– À la Fête de l’Humanité, ce week-end, il y avait le théâtre politique habituel : l’hôte communiste Fabien Roussel qui prétend pouvoir l’emporter en 2022, Anne Hidalgo candidate presque déclarée pour le PS, accueillie en « guest star » sur le stand de Paris, ou encore Éric Piolle, en lice pour la primaire écologiste…