Sciences-Po: bienvenue à la Cour du roi Richard!

Par

Pourquoi s'intéresser à Sciences-Po ? Parce que c'est le modèle d'enseignement toujours brandi pour critiquer l'université et en déclarer la faillite. Premier volet de notre enquête: Richard Descoings règne en maître tout-puissant sur son école. En distribuant avantages matériels et «petites enveloppes», il a mis en place un «système de carottes», clientéliste et autoritaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A Sciences-Po, il y a une majorité au pouvoir et une opposition. Mais contrairement à ce qui se passe dans la vie politique française dont l'élite se forme rue Saint-Guillaume, la critique des dirigeants s'y chuchote, anonyme, quasi clandestine. Venue manifester avec d'autres devant les portes de l'école contre la réforme des cours de langues, une enseignante se cache derrière des lunettes de soleil par peur d'être reconnue.